Le tirage de plan – Tout ce qu’il faut savoir

août 17, 2016 9:43 Published by

A l’ère du digital, le tirage de plan se numérise. Ce procédé qui consiste à reproduire des documents grand format en A1 ou A0 tels que schéma, carte, plan, documents anciens détériorés par le temps ou originaux faits à la main) se fait de plus en plus vite. Depuis le papier carbone, la reprographie a connu une évolution impressionnante. Aujourd’hui, le tirage de plan se fait sur des photocopieurs tireurs de plan capables de reproduire 7,5 copies par minute en format A1, avec une résolution optimale qui assure une qualité proche de l’original.

La reprographie, un secteur en plein essor ?

Les chiffres sont éloquents. La reprographie, dont le tirage de plan à bruxelles est un secteur qui rapporte. Un imprimeur justifiant d’une dizaine d’années d’expérience double son chiffre d’affaires en 4 ans à peine. En effet, malgré l’évolution de la technologie et la démocratisation du virtuel, beaucoup de fonctions continuent à mettre leurs oeuvres sur papier pour être bien perçus dans leur profession.

Qu’en est-il du tirage de plan ? Une des principales activités de la reprographie, le tirage de plan, n’échappe pas à cette règle. En effet, les architectes, les bureaux d’études, les ingénieurs en batiments, bref tous les professionnels de la construction et des travaux publics ont toujours recours aux représentations sur papier pour dynamiser leur travail. Ainsi, le ´ paperless office ª n’est pas pr’t de supplanter le bon vieux papier. Avec la multitude de projets d’urbanisation, le tirage de plan sur Bruxelles a encore de beaux jours devant lui.

Les contraintes du tirage de plan pour les demandeurs de service

Avec internet, commander un tirage de plan est certes plus facile et plus rapide. Plus besoin de se déplacer pour faire la commande ou récupérer les documents finis. Les prestataires en ligne offrent leurs services via leurs sites. Cependant, cela impose quelques contraintes aux clients qui souhaitent réaliser un tirage de plan. Les documents envoyés doivent avoir un format compatible avec le programme du prestataire (Word, PDF, JPEG, PSD).

Par ailleurs, pour un meilleur rendu du tirage de plan, il faut particulièrement soigner les couleurs, surtout si le schéma a été travaillé sur Illustrator ou Photoshop, des logiciels qui ne sont pas bien pris en compte par les photocopieurs tireurs de plan. Auquel cas, les couleurs comme le noir prennent une autre nuance à l’impression.

Dernier point en matière de tirage de plan : le choix du papier. Cela est non négligeable dans la qualité du rendu final. Choisir un papier de qualité de plus s’il est recyclable n’est pas donné.

Le tirage de plan au fil des années

A ses débuts, le tirage de plan ne se faisait pas sur des photocopieurs performants, capables de reproduire plusieurs copies à la minute. Il a fallu beaucoup d’années et des inventions multiples avant que le tirage de plan se fasse de la manière telle que l’on connait aujourd’hui.

Le papier carbone

Anc’tre du tirage de plan, ce fut le premier copieur. Inventé au XIXe siècle par l’Anglais Ralph Wedgwood, le ´ stylographic writer ª ou papier carbone permettait de dupliquer sur une feuille placée en dessous ce que l’on écrivait sur une feuille placée au-dessus. Bien que pratique, ce procédé présentait quelques difficultés, étant donné qu’il fallait recommencer toute la feuille en cas d’erreur.

Le Gestetner 180

Autre étape de l’histoire du tirage de plan, cette machine à encre inventée par David Gestetner reproduisait des documents comme un imprimeur gr‚ce à un stencil adapté. Placé sur une machine à écrire, ce stencil était perforé à chaque fois que l’utilisateur frappait une lettre.

La machine à polycopier à alcool

Apparue en Europe après la Première Guerre mondiale, cette machine mécanique ou électrique permettait de réaliser un lot important de tirage de plan selon la manipulation de la manivelle. Son invention est attribuée à l’Allemand Wilhem Ritzerfeld en 1923.

Le tirage de plan et la nouvelle technologie

L’évolution du tirage de plan commence réellement depuis l’apparition du photocopieur. Son invention remonte en 1938 par le physicien américain Chester Carlson, mais les premières machines automatisées ne sont commercialisées qu’à partir de 1959, après 14 ans de recherche et d’amélioration.

Pour répondre à des besoins de plus en plus spécifiques et de plus en plus nombreux en matière de tirage de plan, le photocopieur a été amélioré d’année en année. Aujourd’hui, un photocopieur est numérique. En scannant le document grand format avant de le reproduire, il offre une qualité d’impression optimale, de la première copie à la dernière, quel que soit le nombre. Dans ce procédé de tirage de plan, la qualité graphique est plus pointue, et le document peut être réduit ou agrandi (zoom allant de 25 % à 400 %).

Cependant, son cout relativement cher fait que le tirage de plan réalisé sur ce genre de photocopieur est assez élevé. Environ 1 Ä/m≤ pour un tirage en noir et blanc et 2 Ä/m≤ pour un tirage de plan en couleur.

Categorised in: Blog

Comments are closed here.